Joyce Carol Oates : Délicieuses pourritures

joycecaroloatesLes expériences sentimentales d’une jeune étudiante américaine, hypnotisée par Andre Harrow, son charismatique professeur de lettres.

Années 70, au Catamount College – un campus féminin de la Nouvelle Angleterre – Gillian, Dominique, Marisa, Pénélope… tombent sous le charme de leur professeur de lettres, Andre Harrow, et sont partagées entre admiration et haine envers son épouse, Dorcas, sculptrice excentrique. D’étranges relations se nouent entre ce couple glamour et leurs étudiantes.

Gillian raconte vingt ans après ce qu’il s’est passé durant l’année 76, entre les incendies mystérieux, les pathologies psychologiques des étudiantes, les rivalités, et surtout, les âmes mises à nue par l’écriture imposée d’un journal intime…

Délicieuse pourritures est un roman d’apprentissage. Étudiante introvertie, c’est un geste tragique qui propulsera Gillian au bout d’elle-même, et l’aidera à devenir une femme affirmée.

La mécanique de Délicieuses pourritures est un jeu de miroir entre ses différents niveaux d’écritures : le récit au présent (premier et dernier chapitre), le récit au passé (tous les autres chapitres), les pensées que la narratrice se remémore a posteriori (en italique), les extraits du journal intime (en italique également).

Le journal intime formant un des éléments structurant de l’apprentissage de Gillian (et des autres étudiantes.)

Ce roman est loin d’être inintéressant, (il s’agit en réalité d’une nouvelle, d’à peine 125 pages), particulièrement grâce au retournement qui s’opère à la fin, en même temps que se dévoilent les dessous de l’intrigue…

« Un journal est une hache pour la mer gelée en nous », ainsi M. Harrow paraphrasait-il Kafka. « A condition qu’il soit sincère. Qu’il n’épargne rien. »

Publicités

2 réflexions sur “Joyce Carol Oates : Délicieuses pourritures

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s