Laurent Fétis : Le mal du double-bang

Prendre son pied.

Cette manière de s’adresser au lecteur : « Tu sais d’où ça vient mec ? »

Point de départ dans un asile.

La vérité des personnages.

Une bande de petits malfrats.

Des plans foireux.

Une plume exceptionnelle.

Une vraisemblance dans le déroulé de l’histoire.

Les trips hallucinés du narrateur.

La drogue omniprésente.

Des putes.

La candeur derrière la noirceur.

Le gang qui repeint sa voiture avec des monstres et des mecs avec une hache.

Gustave et Rico Sarvani.

Rico, le chef de la bande.

Il veut arriver.

On va pas le laisser faire.

Édité pour la première fois en 1992, chez la NRF noire.

Réédition en 2010 chez la Baleine Noire, édition parisienne d’excellente qualité qui a, entre autres,  édité François Brigneau « ‘Faut toutes les butter ».

Le plaisir de lire un livre dégoté comme ça au hasard (chez Gibert, 1 euro.)

Laurent Fétis, l’auteur, romancier noir; surdoué de l’écriture.

Un roman noir ébouriffant, époustouflant, renversant, transcendant. le-mal-du-double-bang

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s